image
 
 

 

Pour économiser de l'essence

1) Préparez vos déplacements : que ce soit pour un long trajet ou simplement pour les courts déplacements quotidiens, prenez le temps de planifier à l'avance et de diminuer le temps de conduite et le nombre de courses à faire. Et choisissez les routes offrant les meilleures conditions. Évitez les chaussées cahoteuses ou parsemées de nids-de-poule et les embouteillages.

2) Respectez les limites de vitesse : votre véhicule consommera beaucoup moins d'essence. La plupart des véhicules consomment environ 20 % plus d'essence lorsque vous roulez à 110 km/h plutôt qu'à 90 km/h.

3) Ne laissez pas tourner votre moteur au ralenti : une minute de marche au ralenti consomme plus d'essence qu'un redémarrage du moteur. Rappelez-vous que même à -18 ºC, 15 à 30 secondes suffisent pour réchauffer la plupart des véhicules avant de rouler.

4) Circulez léger : enlevez les accessoires extérieurs non nécessaires (les porte-bagages ou les porte-vélos inutilisés) qui peuvent augmenter la traînée aérodynamique du véhicule et accroître sa consommation de carburant jusqu'à 5 %. De plus, tout poids supplémentaire de 45 kg dans le véhicule augmente la consommation de carburant d'environ 1 %. Videz donc le siège arrière et le coffre des objets inutiles.

5) Bouchon de réservoir : assurez-vous que le bouchon du réservoir de carburant de votre véhicule est fermé hermétiquement. Les bouchons de réservoir endommagés, mal fermés ou manquants entraînent le gaspillage par évaporation de plus de 25 millions de litres d'essence par an.

6) À bonne température : par temps chauds, servez-vous sagement du climatiseur. De même, en hiver, ne réglez pas le chauffage à une température trop élevée. Les systèmes de chauffage et de climatisation sont efficaces sur l'autoroute, mais ils peuvent augmenter la consommation de carburant jusqu'à 12 % en circulation urbaine avec des arrêts et démarrages fréquents.

7) Une lecture instructive : un véhicule mal entretenu consomme habituellement jusqu'à 15 % plus d'essence qu'un véhicule en bon état. Il est important, par conséquent, de lire attentivement votre guide du propriétaire et de suivre ses recommandations.

8) Consultez les cotes de consommation : les cotes de consommation de carburant sont devenues un critère important pour les consommateurs dans le choix d'un véhicule neuf.

9) Par temps froid, à partir de -5, branchez un chauffe-moteur 3 heures avant le départ, permet de sauver jusqu’à 10% d’essence.

Bonne route !




Conseils de conduite d’ordre général

Conduisez prudemment, intelligemment et assurez-vous d’être à l’aise au volant en suivant les conseils suivants.

1. Pour ajuster adéquatement votre rétroviseur extérieur du côté conducteur, placez votre tête près de la fenêtre et ajustez votre rétroviseur de sorte que vous ne puissiez voir que votre véhicule.

2. Si vos rétroviseurs sont correctement ajustés, une voiture qui vous dépasse devrait apparaître dans votre rétroviseur extérieur avant de quitter votre rétroviseur intérieur. Une voiture qui vous dépasse devrait aussi apparaître dans votre champ de vision avant qu'elle ne quitte votre rétroviseur extérieur.

3. Ne pompez jamais vos freins si votre véhicule est équipé d’un système de freinage antiblocage (ABS) et ne vous inquiétez pas si la pédale de frein réagit par des pulsations lors d'un freinage brusque. Les systèmes antiblocage sont conçus pour fonctionner ainsi. Gardez la pédale fermement enfoncée et laissez le système antiblocage faire son travail.

4. Ajustez votre appuie-tête de façon à ce qu'il se trouve entre le haut de vos oreilles et le dessus de votre tête et qu'il soit le plus près de votre tête que possible, sans la pousser ni vous obliger à la tenir plus haute.

5. Lorsque vous voyagez en voiture, apportez avec vous une trousse de premiers soins, de l'eau, des couvertures, des collations et une lampe de poche.

6. Attention aux cerfs sur la route, surtout dans les régions rurales.
Faire clignoter ses phares fait habituellement fuir les cerfs, mais n’oubliez pas que ceux-ci se promènent en troupeau.

7. Allumez vos phares chaque fois que vous actionnez les essuie-glaces. La loi de certaines régions le prescrit.

8. Pour les véhicules qui ne sont pas équipés de freins antiblocage (ABS.), si les freins bloquent et entraînent un dérapage, relâchez les freins pour ensuite freiner de nouveau doucement.

9. Conduisez toujours dans le sens d'un dérapage, et non dans le sens contraire.

10. Le conducteur devrait se trouver à un minimum de 25 cm (10 pouces) du volant.

11. Le positionnement des mains recommandé sur le volant est "10 h 10" (ou "9 h 15").




Conseil de sécurité au Canada

Le Canada possède l'une des meilleures fiches de sécurité routière au monde. Même si le nombre de véhicules et de conducteurs au Canada augmente chaque année, notre fiche de sécurité routière ne cesse de s'améliorer. Toutefois, chaque année, environ 2 900 personnes sont tuées et plus de 220 000 sont grièvement blessées sur les routes au Canada.

Les renseignements et les conseils ci-dessous peuvent vous aider à accroître la sécurité routière au Canada :

Conseils de sécurité élémentaires

  • Portez votre ceinture de sécurité. Près de 40 p. 100 des occupants de véhicules automobiles qui ont été tués en 2002 ne portaient pas leur ceinture de sécurité. Aussi, que vous soyez conducteur ou passager, attachez votre ceinture de sécurité.
  • Ralentissez. La vitesse excessive est en cause dans 20 p. 100 des mortalités chez les occupants.
  • Chaque année, 25 p. 100 des mortalités et 40 p. 100 des blessures graves sont causées par des collisions de véhicules aux intersections. Soyez prudents, même si vous avez le droit de passage. Et lorsque des feux de circulation ne fonctionnent pas, appliquez la règle de l'arrêt à quatre sens.
  • L'été, il y a plus de gens et de véhicules de tous genres sur les routes. Surveillez les motocyclettes et les bicyclettes, et soyez courtois avec les autres usagers de la route.
  • L'endroit le plus sécuritaire pour les enfants de 12 ans et moins à bord des véhicules est la banquette arrière. Faites les monter à l'arrière, surtout lorsque le siège avant de l'occupant est équipé d'un coussin gonflable.

Évitez l'alcool au volant

La conduite avec facultés affaiblies a de graves conséquences sur la sécurité routière. Chaque année au Canada, plus de 1 100 personnes meurent dans des collisions liées à la consommation d'alcool. C'est environ un tiers du nombre total des mortalités. Des milliers d'autres sont blessées et certaines sont handicapées à vie. En fait, près de 40 p. 100 des conducteurs blessés mortellement avaient consommé de l'alcool avant la collision.

La conduite automobile fait appel à presque toutes nos habiletés de base - perception, attention, jugement, prise de décisions, réactions physiques - ainsi qu'à notre capacité à coordonner ces habiletés. L'alcool altère ces habiletés et notre capacité de conduire.

  • En somme, ne consommez pas d'alcool si vous conduisez.
  • Si vous organisez une fête ou une réception où de l'alcool sera servi, rappelez-vous que vous pouvez être tenu légalement responsable des dommages causés par vos invités, même après leur départ.

Vérifiez les pneus de votre véhicule

S'ils ne sont pas bien entretenus, vos pneus pourraient éclater et vous faire perdre la maîtrise de votre véhicule. Un entretien adéquat des pneus est non seulement essentiel à la conduite sécuritaire de votre véhicule, mais il contribue aussi à réduire la consommation de carburant, à prolonger la durée de vie des pneus, à améliorer la tenue de route du véhicule, à prévenir les pannes et les collisions, et à réduire les émissions de gaz d'échappement qui sont la cause de problèmes liés à l'environnement, à la santé et aux changements climatiques.

  • Conduire un véhicule à grande vitesse par une chaude journée d'été avec des pneus mal gonflés peut mener à la catastrophe. Pour des raisons de sécurité, vérifiez vos pneus une fois par mois, surtout avant de partir pour un long voyage.

  • Assurez-vous que vos pneus sont gonflés à la bonne pression et que vous ne dépassez pas la limite de charge de votre véhicule. Ces renseignements se trouvent habituellement dans le cadre de la portière du conducteur.

  • Vérifiez régulièrement vos pneus pour y déceler des signes d'usure inégale, des coupures, des fissures, des bosses ou des corps étrangers, et faites-les permuter régulièrement.

Partager la route avec les gros camions et les véhicules commerciaux

On compte de plus en plus de véhicules commerciaux sur les routes au Canada. Le poids de ces véhicules peut être 40 fois supérieur à celui d'une automobile. De plus, la distance qu'ils prennent pour s'immobiliser est deux fois plus grande que celle d'une automobile. Pour prévenir les collisions avec ces véhicules :

  • Évitez de dépasser les camions de trop près ou de freiner subitement devant eux.

  • Lorsque vous vous trouvez dans l'angle mort d'un camion, déplacez-vous rapidement et ne dépassez jamais par la droite, car l'angle mort est encore plus grand. Si vous ne pouvez voir le visage du conducteur dans son rétroviseur extérieur, il ne peut vous voir non plus.

  • Lorsque vous dépassez un camion, assurez-vous de le faire de façon sécuritaire. Mettez votre signal de dépassement et avancez rapidement. Soyez prêts à vous faire éclabousser sur des routes mouillées.

Passages à niveau

Chaque année, des Canadiens perdent la vie à des passages à niveau ou après avoir empiété sur la propriété ferroviaire. La plupart de ces incidents auraient pu être évités. Pour prévenir des blessures et des mortalités sur la voie ferrée, voici quelques conseils de sécurité :

  • Respectez la signalisation. L'année dernière, 26 personnes ont perdu la vie et 51 autres ont été grièvement blessées à des passages à niveau. Ne tentez jamais de traverser un passage à niveau en passant sous la barrière ou en la contournant. Si une barrière commence à descendre au moment où vous traversez le passage à niveau, continuez à avancer pour dégager le passage à niveau.

  • Prêtez l'oreille à la sonnerie du passage à niveau et au sifflet du train. Pour mieux entendre, fermez la radio, le ventilateur et la chaufferette. Demandez aux enfants de rester tranquilles jusqu'à ce que vous ayez traversé le passage à niveau en toute sécurité. Ouvrez les fenêtres pour mieux entendre.

  • Soyez prêts à vous arrêter à tous les passages à niveau sans signalisation. Regardez attentivement pour voir les trains qui arrivent. Il est très difficile d'évaluer avec précision la distance et la vitesse de déplacement d'un train. Les trains ne s'arrêtent pas facilement. Un train se déplaçant à 100 km/h roulera sur une distance correspondant à 14 terrains de football avant de s'immobiliser et ne peut pas vous contourner en donnant un coup de roue.

Téléphones cellulaires et autres sources de distraction

Soyez attentifs. Évitez toute source de distraction en conduisant. Les téléphones cellulaires et autres dispositifs, tels que les systèmes de navigation électronique, sont de plus en plus en cause dans des collisions routières.

  • Ne vous servez pas d'un téléphone en conduisant.

  • Fermez le téléphone avant de prendre la route. Laissez la boîte vocale prendre le message.

  • S'il y a des passagers dans le véhicule, laissez-les prendre ou faire un appel.

  • Si vous attendez un appel important, laissez quelqu'un d'autre conduire.




Conseils de conduite hivernale

Ne laissez pas l'hiver vous surprendre. Assurez-vous d'être bien préparé grâce aux conseils suivants.

  1. En hiver, ne conduisez pas avant d'avoir complètement enlevé la neige ou la glace des fenêtres, rétroviseurs extérieurs, phares et plaques d'immatriculation de votre véhicule.
  2. Avant de vous engager dans la circulation hivernale, assurez-vous que vos essuie-glaces ne sont pas gelés sur le pare-brise.
  3. En été comme en hiver, gardez toujours votre réservoir de lave-glace plein.
  4. Lors de températures froides, démarrez votre véhicule et laissez-le se réchauffer pendant une minute avant de le déplacer, pour permettre à l'huile de circuler. Cela permettra de limiter l'usure du moteur et d'autres composants mécaniques.
  5. Vérifiez la semelle de vos pneus régulièrement pour prévenir l'usure inégale ou avancée.
  6. Conservez l'équivalent de la moitié d'un réservoir de carburant dans votre véhicule. Si vous deviez tomber en panne dans des conditions peu clémentes, ce supplément de carburant pourrait vous garder bien au chaud.
  7. Si vous faites fonctionner votre véhicule afin de vous garder au chaud lors de températures froides, prenez soin de laisser une fenêtre légèrement ouverte pour prévenir l'accumulation de monoxyde de carbone. Si possible, libérez les tuyaux d'échappement de toute neige afin de réduire les risques d'intoxication.
  8. Faites attention lorsque vous stationnez votre véhicule dans la neige. Un tuyau d'échappement obstrué peut mener à une intoxication au monoxyde de carbone.
  9. Gardez un chapeau, une paire de gants et un grattoir dans votre véhicule pour ne pas être pris au dépourvu par un changement de température.
  10. Gardez une trousse de survie hivernale dans votre véhicule : couverture, vêtements chauds, gants, bottes, lampes de poche, médicaments et nourriture non périssable telle que des friandises ou des craquelins.
  11. Afin de ne pas être pris de court par une tempête, gardez une pelle à neige, une paire d'essuie-glaces supplémentaire, un balai à neige et un grattoir à portée de la main.
  12. S’il vous arrivait de déraper, n'oubliez pas de relâcher les freins et l'accélérateur.
  13. Si vous êtes enlisé dans la neige ou pris sur la glace, vous pouvez essayer de placer vos tapis de sol sous les pneus pour une meilleure adhérence.
  14. Si votre véhicule se met à déraper sur la glace, relâchez complètement l'accélérateur! Ne freinez surtout pas! Ne donnez pas de coups de volant brusques. Si vous pouvez vous en souvenir, tournez le véhicule dans le sens du dérapage.
  15. Si les routes sont glacées ou enneigées, ne paniquez pas et ralentissez! Les gens ont tendance à paniquer et à donner des coups de volant



Conseils de conduite en été

La route fait plus de victimes durant la saison estivale que durant toute autre période de l'année, y compris durant la période des Fêtes. L'alcool, la fatigue et la conduite agressive sont souvent en cause dans bon nombre de ces tragédies. Le Conseil canadien de la sécurité conseille vivement à tous les Canadiens de faire de la sécurité leur première priorité lors de leurs voyages d'été.

Les longs trajets


Les Canadiens parcourent souvent de très longues distances lorsqu'ils sont en vacances. Ils ont même tendance à continuer à rouler pendant de très longues heures même s'ils sont fatigués. Vient s'ajouter à cela la monotonie de nos routes, un autre facteur qui peut être une source de fatigue pour un conducteur.


La fatigue ayant pour effet d'affaiblir les facultés au volant, arrêtez-vous lorsque la fatigue commence à se faire sentir. Si vous avez pris la route tôt le matin, arrêtez-vous de bonne heure. Si vous êtes fatigué, passez une bonne nuit de sommeil avant de prendre la route. Il serait peut-être sage de reporter votre départ jusqu'au lendemain matin. Il est également important de prendre régulièrement des pauses. Ce faisant, vous pourrez être plus vigilant au volant, votre voyage sera plus agréable pour vos passagers, et le véhicule aura le temps de refroidir.


Si vous voyagez avec de jeunes enfants, amenez beaucoup de jouets et de livres pour qu'ils aient de quoi à faire. Des jeux-voyages et des chansons peuvent rendre votre voyage plus amusant.


Il est dangereux de laisser un enfant, une personne vulnérable ou un animal domestique sans surveillance dans un véhicule. L'habitacle peut se transformer en un four en moins de 20 minutes, et ce même par une journée tempérée, et avoir des conséquences mortelles.

La sécurité de vos passagers et de votre véhicule


La précaution numéro un au chapitre de la sécurité des passagers consiste à s'assurer que tous les passagers sont correctement attachés.


Avant de partir en vacances, faites inspecter votre véhicule. Faites réparer ou remplacer les pièces usées pour éviter les ennuis et les réparations coûteuses et voraces de temps qui pourraient gâcher votre voyage.Vérifiez la condition et la pression de tous les pneus y compris le pneu de rechange ! Remplacez les balais d'essuie-glace usés ou fendillés. Assurez-vous que tous les phares et feux, y compris les clignotants, sont en bon état de fonctionnement. Emportez une lampe de poche, des fusées éclairantes et une trousse de premiers soins et rangez-les dans un endroit facile d'accès. N'oubliez pas vos lunettes de soleil, les cartes routières, et un bloc-notes, de même qu'un crayon ou une plume. Il s'agit d'articles qui sont toujours fort utiles en voyage.


Lorsque vous faites le plein d'essence, prenez le temps de vérifier l'huile et les autres liquides. Profitez-en également pour nettoyer le pare-brise, la lunette arrière, les glaces, les phares et les feux arrière. Un simple entretien vous permettra de réduire votre consommation d'essence, ainsi que les coûts de réparation.

Lorsque le véhicule est chargé ou tire une roulotte


On compte de plus en plus de Canadiens qui partent avec une roulotte. Il y en a même qui décident de tirer un bateau ou de transporter une charge de plus, ou tout simplement de trimbaler beaucoup d'effets pour passer quelques semaines en voyage.


Si votre véhicule est lourdement chargé ou s'il tire une roulotte, prévoyez plus d'espace pour vous immobiliser ou dépasser. Conservez une bonne distance entre votre véhicule et celui qui roule devant vous, à savoir au moins trois secondes pour chaque tranche de six mètres (20 pi) de votre véhicule.


Par exemple, un véhicule de six mètres de long, tirant une roulotte de six mètres doit conserver au moins une distance de six secondes dans des conditions idéales. Lorsque les conditions ne sont pas idéales, augmentez la distance de sécurité. Si des véhicules s'intercalent devant vous, ralentissez afin de conserver une bonne distance de sécurité.


Avant de tirer une roulotte ou de transporter une charge, assurez-vous que votre véhicule est bien équipé. Vérifiez le guide de l'automobiliste ou, si vous avez des doutes, communiquez avec votre concessionnaire. Assurez-vous que les rétroviseurs vous permettent de bien voir ce qui se passe derrière.
Si vous roulez moins vite que les autres véhicules, faites montre de courtoisie. Rangez-vous sur l'accotement dans la mesure du possible pour céder le passage aux véhicules qui roulent plus vite.

Habituez-vous à votre véhicule


Même si la conduite d'une mini-fourgonnette, d'un camion ou d'un véhicule utilitaire sport semble une mince tâche, certains précautions à prendre s'imposent pour ces véhicules fort populaires :


• Redoublez de prudence lorsque vous faites marche arrière. Vérifiez attentivement s'il y a des obstacles ou des enfants. Demandez au besoin à quelqu'un de vous guider. 
• Augmentez la distance de freinage afin de compenser le poids plus important. 
• Ne talonnez jamais un véhicule plus petit pour le forcer à se ranger.
Si vous avez un petit véhicule :
• Ne restez pas dans l'angle mort des autres conducteurs. 
• Soyez bien en vue. Ne laissez pas les gros véhicules vous cacher. Si votre voiture n'est pas dotée de phares diurnes, allumez vos phares de croisement le jour. 
• Ne faites pas monter trop de passagers à bord et ne transportez pas de charges lourdes. Consultez le guide de l'automobiliste pour connaître la charge maximale. 
La conduite préventive
Selon le Conseil canadien de la sécurité, 85 pour cent des collisions sont évitables. Même si vous n'avez fait aucune erreur, vous risquerez toujours de perdre la vie ou de vous blesser si vous êtes impliqué dans une collision. Soyez prêt à composer avec les gestes dangereux que posent les autres automobilistes et avec le mauvais état des routes.
• Observez tous les panneaux routiers et toutes les signalisations, y compris les limites de vitesse, les feux de circulation, les panneaux d'arrêt et les signaux avancés de passage à niveau. 
• Si vous conduisez avec un téléphone sans fil, évitez d'effectuer des appels inutiles et assurez-vous toujours que la sécurité est votre priorité numéro un. 
• Respectez la limite de vitesse. 
• Ne prenez jamais un verre avant de prendre le volant. 


Hé conducteurs endormis, réveillez-vous!


Un nombre saisissant de Canadiens, soit 4,1 millions, admettent s’être assoupis ou endormis au volant au moins une fois au cours des douze derniers mois. C’est ce que révèle un rapport rendu public en mars 2005. Or, pour éviter de vous endormir au volant, suivez les conseils du Conseil canadien de la sécurité.


Comment combattre la somnolence au volant


Conduisez seulement lorsque vous êtes reposé. Ne prenez pas le volant si vous commencez à vous endormir, peu importe l'heure ou l'endroit. Dormez un peu ou faites de l'exercice, annulez ou reportez votre déplacement, ou laissez quelqu'un de frais et dispos conduire.


Restez éveillé. Écoutez une émission-débat ou de la musique rythmée. Faites-vous accompagner lors de longs trajets. Changez souvent de position, en gardant toujours votre tête droite et vos épaules vers l'arrière. Mâchez de la gomme. Surveillez constamment les panneaux de circulation et la circulation.


Trouvez un lieu sûr pour vous arrêter. Lors de l'un long trajet, arrêtez-vous toutes les deux heures. Si vous commencez à vous endormir, arrêtez-vous pour faire une pause, vous étirer et prendre une bouffée d'air frais. Lorsque cela est possible, passez une nuitée à l'hôtel ou arrêtez-vous à un lieu sûr pour faire un somme. Méfiez-vous du café !


Faites attention à votre alimentation. Quoique le café, le sucre ou d'autres stimulants peuvent vous garder éveillé au plan physique, ils n'accroîtront pas votre vigilance. Buvez donc de l'eau, du jus ou une boisson gazeuse à faible teneur en sucre et caféine. Optez pour des collations à haute teneur en protéines au lieu d'aliments lourds ou à fort teneur en gras, tels que les frites. Évitez l'alcool et les médicaments (y compris les médicaments pour le rhume). Si vous devez prendre de médicaments, consultez votre médecin afin de réduire au minimum les effets sur la conduite.


Conduisez prudemment. Soyez prêt à éviter les collisions, malgré les gestes que peuvent poser les autres - y compris les autres conducteurs qui sont peut-être somnolents.


Conseil canadien de la sécurité

 




Conseils de sécurité et d'urgence

Préparez-vous, ainsi que vos passagers, aux situations d'urgence qui peuvent survenir sur la route en gardant les conseils suivants en mémoire.

  1. Ne portez pas votre ceinture de sécurité sur le ventre, sous le bras ou derrière le dos.
  2. Portez votre ceinture de sécurité en tout temps, même si le véhicule dans lequel vous prenez place est équipé de sacs gonflables.
  3. Les caractéristiques de sécurité telles que les sacs gonflables, les systèmes de freinage antiblocage et la protection contre les impacts latéraux devraient être des priorités lors de l'achat d'un nouveau véhicule.
  4. Le refus de porter la ceinture de sécurité est responsable de plus de décès que toute autre attitude sur la route.
  5. Lors d'un accident, les risques de décès d'un enfant diminuent de 27 % s'il prend place sur le siège arrière.
  6. Ne gardez jamais un enfant sur vos genoux lorsque le véhicule est en mouvement. Vous ne seriez pas en mesure de le retenir de façon adéquate et vous pourriez l'écraser si une collision survenait.
  7. Ne restez jamais dans le coffre ou la section de chargement de quelque type de véhicule que ce soit lorsque le véhicule est en mouvement.
  8. Les sacs gonflables sauvent plus de 1 500 vies par année.
  9. Tous les sièges d'auto pour enfants ne conviennent pas à tous les types de véhicules. Suivez les recommandations du fabricant.
  10. Il est illégal et dangereux de dépasser un autobus scolaire dont les phares clignotent.
  11. Afin de bien voir et d'être vu sur la route, vérifiez que tous les phares extérieurs fonctionnent adéquatement. Il serait même bon de conserver dans votre véhicule un assortiment de fusibles de rechange de diverses intensités de courant.
  12. Ne faites jamais fonctionner le moteur de votre véhicule dans un endroit n'ayant pas une ventilation adéquate.
  13. Les bambins d'entre 10 et 20 kilos (20 à 40 livres) doivent prendre place dans un siège d’auto pour enfants faisant face à l'avant et installé sur le siège arrière.
  14. Les bébés doivent être assis dans un siège d'auto pour bébés faisant face à l'arrière et installé sur le siège arrière. En aucun cas, un siège d'auto faisant face à l'arrière ne devrait être installé sur le siège avant.
  15. Assurez-vous que la base du siège d'auto de votre enfant est solidement attachée et bien ajustée au siège de la voiture et aux ceintures de sécurité. Il ne devrait pas y avoir un jeu de plus de 2,5 cm (1 po).
  16. Lorsque vous installez un enfant dans son siège d'auto, il ne devrait y avoir que 2,5 cm (1 po) de jeu entre le harnais et la clavicule de l'enfant.
  17. Plusieurs services de police et d'incendie, de même que des hôpitaux, acceptent d'inspecter les sièges d'auto pour enfants gratuitement pour s'assurer que le siège est bien installé.
  18. Si un siège d'auto pour enfants a été impliqué dans un accident de la route, il devrait être remplacé.
  19. Les enfants de plus de 12 ans et de 40 kilos (80 livres) doivent toujours porter une ceinture de sécurité à triple points d'appui. Celle-ci ne doit jamais être placée derrière le dos ou sous le bras.
  20. Les enfants entre 20 et 40 kilos (40 et 80 livres) doivent prendre place sur un siège d'appoint afin de réduire la possibilité d’un mauvais positionnement de la ceinture diagonale.
  21. Les enfants devraient toujours prendre place sur le siège arrière pour les protéger contre l'impact d'une collision frontale et contre les sacs gonflables.
  22. Ne laissez jamais un enfant s'allonger sur le siège arrière, et ce, même s'il est attaché, car la ceinture de sécurité ne peut protéger adéquatement le passager que si celui-ci est correctement assis et attaché.
  23. N'utilisez jamais une seule ceinture de sécurité pour attacher deux enfants.
  24. Assurez-vous que le cric et la roue de secours sont en bon état.
  25. Gardez toujours à bord une trousse de secours de base pour l’automobile comprenant une lampe de poche, une fusée de secours et assez d’outils pour effectuer des réparations mineures.
  26. En plus de la trousse de secours de base, il est bon d'avoir une bonbonne de gonflement de pneus, du liquide de colmatage pour radiateur, une couverture, des fusibles supplémentaires, de l'huile à moteur et un grattoir dans votre véhicule.
  27. Certaines compagnies de téléphonie cellulaire proposent des forfaits " d'urgence " abordables qui offrent un tarif réduit pour les utilisations minimales, telles que les situations d'urgence automobile.
  28. Si vous êtes impliqué dans un accident, la première chose à faire est de vérifier s'il y a des blessés.
  29. Même s'il n'y a pas de blessé dans un accident impliquant un autre véhicule, vous aurez besoin d'un rapport de police (ou, du moins, d’un constat à l'amiable) ainsi que des données sur les assurances des autres conducteurs.
  30. N'essayez jamais de bouger un passager blessé.
  31. Ne quittez jamais les lieux d'un accident si votre véhicule perd du liquide ou si vos roues ou vos pneus ne fonctionnent pas correctement.
  32. Si votre voiture tombe en panne, essayez de la déplacer le plus loin possible de la route, à un endroit visible et éclairé, hors de la circulation.
  33. Ne vous placez jamais sous un véhicule qui n'est supporté que par un cric.

Si vous êtes victime ou témoin d'un délit de fuite, essayez de prendre en note le numéro de la plaque d'immatriculation du véhicule en fuite.




Conseils pour assurer la sécurité de vos enfants à bord d’un véhicule

Pour les parents, rien n’importe plus que la sécurité de leurs enfants. Il est essentiel de songer et de veiller à la sécurité de vos enfants sur la route.

Lisez les textes suivants pour savoir comment assurer le mieux possible la sécurité de vos enfants dans un véhicule.

Sièges d’auto

Les bambins dont le poids varie entre 9 et 18 kilos (20 et 40 lb) devraient être installés sur le siège arrière, dans un siège d’auto pour enfants orienté vers l’avant. Les bébés doivent être assis dans un siège d’auto pour bébés orienté vers l’arrière. Il ne faut jamais installer sur le siège avant un siège d’auto orienté vers l’arrière. 
La majorité des parents savent que les enfants de moins d’un certain âge qui montent à bord d’un véhicule doivent être assis dans un siège d’auto en tout temps. Mais de nombreux parents ne prennent pas le temps d’apprendre la manière adéquate d’installer et d’utiliser les sièges d’auto. Des études ont démontré que plus de 85 % des sièges d’auto pour enfants sont mal utilisés et que près de 90 % d’entre eux sont mal installés. Le large éventail de types de siège d’auto offerts sur le marché par les fabricants constitue l’une des raisons de cette situation.

POUR VOUS ASSURER QUE LE SIÈGE D’AUTO EST CORRECTEMENT INSTALLÉ, SUIVEZ ATTENTIVEMENT LES DIRECTIVES DU FABRICANT.

Les sièges doivent toujours être installés sur le siège arrière du véhicule. Assurez-vous que la base du siège d’auto s’ajuste parfaitement et de manière sécuritaire au siège arrière et à la ceinture de sécurité du véhicule. Ne laissez qu’un jeu d’environ 2,5 cm (1 po). Les véhicules compacts auront généralement besoin d’un siège d’auto dont la base est plus petite que celle des sièges convenant aux véhicules plus grands. De plus, il ne devrait y avoir qu’une distance de 2,5 cm (1 po) entre la sangle du harnais et la clavicule de l’enfant. 
De nombreux services locaux d’incendie et de police, de même que des hôpitaux, peuvent inspecter gratuitement l’installation de votre siège d’auto pour enfants. Si possible, profitez de ce service pour vous assurer que votre siège est correctement installé. 
Si votre siège d’auto a été impliqué dans un accident, vous devriez le remplacer. Il pourrait ne pas résister à un deuxième accident.

Autres conseils de sécurité

La sécurité des enfants à bord d’un véhicule ne se limite pas aux sièges d’enfant. Voici donc de précieux conseils supplémentaires pour assurer la sécurité de vos enfants :

Les enfants âgés de plus de 12 ans et dont le poids excède 36 kilos (80 lb) doivent porter en tout temps une ceinture sous-abdominale/diagonale. La ceinture diagonale ne doit jamais être placée derrière le dos ou sous le bras. Si elle effleure le cou ou si elle s’ajuste mal sous le cou, ramenez l'attache qui relie les deux courroies à la hauteur des aisselles.

Pour les enfants dont le poids se situe entre 18 et 36 kilos (40 et 80 lb), utilisez toujours un siège d’appoint. Ce siège alloue une plus grande marge de manœuvre pour installer correctement la ceinture diagonale.

Apprenez à vos enfants à bien se comporter pendant que vous conduisez. Ils ne doivent pas détourner votre attention de la route. Si des enfants se disputent ou se querellent dans votre véhicule, arrêtez-vous. Les distractions provenant du siège arrière d’un véhicule sont souvent la cause d’accidents.

Les enfants doivent toujours être assis sur le siège arrière pour mieux les protéger en cas de collision frontale ou de déploiement des sacs gonflables. Le déploiement d’un sac gonflable peut occasionner des blessures graves et même mortelles aux enfants.

Ne laissez jamais un enfant s’allonger sur le siège arrière, et ce, même s’il est attaché, car une ceinture de sécurité ne peut protéger adéquatement un passager à moins que celui-ci ne soit correctement assis et attaché.

Ne laissez pas un enfant jouer avec les poignées et les boutons des portières. En tout temps, verrouillez toutes les portières et maintenez fermées et verrouillées les glaces électriques. Si votre véhicule est muni d’un système de sécurité de verrouillage pour enfants, enclenchez-le.

N’utilisez jamais une seule ceinture de sécurité pour attacher deux enfants.







 
image